La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prostatite Aigue : syndrôme pseudo-grippal trompeur Subaigue : rarement inaugurale Chronique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prostatite Aigue : syndrôme pseudo-grippal trompeur Subaigue : rarement inaugurale Chronique."— Transcription de la présentation:

1 Prostatite Aigue : syndrôme pseudo-grippal trompeur Subaigue : rarement inaugurale Chronique

2 Retenir Linfection urinaire fébrile de lhomme est une prostatite dans > 90 % des cas La pyélonéphrite est beaucoup + rare et évoque un obstacle (calcul, jonction, tumeur)

3 Message : devant une prostatite aigue typique ECBU et traitement probabiliste Pas de PSA < 3 mois Pas déchographie endorectale

4 Orientations diagnostiques Homme jeune : MST surtout si ECBU négatif (prélévement uréthral si écoulement, sérologies, quinolones) Homme mûr : obstacle (adénome, sténose) autre cause (ORL, stomato, digestive) Homme âgé : obstacle, cancer

5 Cas particulier : fumeur Penser aux tumeurs de vessie dautant quil existe une hématurie et des SF irritatifs avant linfection Echographie vésicale et rénale de débrouillage sous traitement Fibroscopie à urines stériles > 1 mois

6 Traitement Probabiliste au départ (quinolones) Adapté à lABG Long : 3 à 4 semaines Rechutes fréquentes (prostatite chronique)

7 Prostatite chronique Symptomatologie de fond + poussées aigues ou subaigues ( ECBU souvent positif) Symptômes de fond sans poussée (ECBU souvent stérile) Dysurie fréquente (Qmax) Antibiotiques 1 à 3 mois, Alpha-bloquants, Chirurgie parfois très efficace


Télécharger ppt "Prostatite Aigue : syndrôme pseudo-grippal trompeur Subaigue : rarement inaugurale Chronique."

Présentations similaires


Annonces Google