La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Service de soins APF de Metz KEIM Stéphanie, Ergothérapeute SCHWAB Christine, Ergothérapeute.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Service de soins APF de Metz KEIM Stéphanie, Ergothérapeute SCHWAB Christine, Ergothérapeute."— Transcription de la présentation:

1 Service de soins APF de Metz KEIM Stéphanie, Ergothérapeute SCHWAB Christine, Ergothérapeute

2  Gestes élaborés, volontaires, finalisés, supposant pour leur réalisation une gestion complexe des mouvements élémentaires.  La praxie est le fruit d’un apprentissage à partir d’essais, d’erreurs, d’imitations, répétitions, entrainement.

3 L’organisation de l’action motrice est conçue comme un processus ordonné en, au moins, 3 étapes:  la planification  La programmation  L’exécution motrice.

4  Définition selon Dr MAZEAU Anomalies de la planification et de l’automatisation des gestes volontaires en l’absence de troubles moteurs chez un enfant d’intelligence normale et motivé sans carence d’apprentissage.

5  L'enfant conçoit bien les gestes mais n'arrive pas à les organiser ni à les réaliser de façon harmonieuse, il montre une grande maladresse et toutes ses réalisations motrices ou graphiques sont médiocres.  Un enfant dyspraxique n'arrivera pas à inscrire cérébralement certaines praxies correspondant à certains gestes spécifiques en dépit d'un apprentissage habituel.

6 L’enfant est anormalement maladroit :  Soit globalement: TAC (trouble de l’acquisition de la coordination)  Soit spécifiquement pour certains gestes précis(ex: dyspraxie à l’habillage, bucco- faciale) Et/ou a des difficultés pour analyser les informations visuo-spatiale (DVS)

7 Mais:  C’est un enfant vif, intelligent, beau parleur, il aime participer aux conversations des grands.  Il adore les récits et les histoires, il connait beaucoup de choses et pose beaucoup de questions.  Il a une excellente mémoire.

8  Répercussion sur le graphisme (lenteur, qualité, endurance…)  Difficultés en géométrie, lecture de carte, graphiques, tableaux…  Répercussion sur l’organisation de l’espace de travail et des cahiers, cartable mal préparés.  Répercussion possible sur le calcul et la lecture si troubles spatiaux.

9  PERDUE PEGBOARD: Test qui consiste à placer le plus de tiges dans un support en un temps donné en monomanuel puis en bimanuel.

10  Copie d’un texte sur feuille blanche pendant 5 minutes.  Permet l’évaluation de la vitesse et de la qualité d’écriture.

11

12  Permet d’évaluer les capacités d’intégration visuo-spatiale et de coordination de l’activité motrice.

13

14 Evalue la motricité fine et la précision de la visuo-motrice

15 La mise en place de stratégies spécifiques et/ou de compensations matérielles sont des outils au service de l’élève dans la classe lorsque des troubles moteurs, gestuels et neurovisuels viennent gêner le déroulement des apprentissages.

16  Lui laisser du temps.  Le valoriser, l’encourager, ne pas oublier qu’un résultat qui semble médiocre peut en réalité être obtenu au pris d’efforts considérables.  Rationnaliser les aides proposés.  Ne les mettre à disposition qu’après un bilan précis qui met en évidence les difficultés à contourner mais surtout des compétences sur lesquelles on doit s’appuyer.

17  Eviter les doubles tâches.  Eviter les tâches d’écriture sur modèle, préférer les dictées à l’oral.  Inutile de faire des lignes d’écritures pour améliorer les productions.

18  Si traitement cognitif trop important, utiliser le plus souvent possible des indications verbales.  Utiliser des supports papiers clairs et aérés.

19

20

21  Certaines fois, l’utilisation de l’outil informatique est nécessaire pour compenser une écriture déficiente.  Eviter les polices difficiles à lire ( utiliser Comic plutôt que Times New Roman)  Eviter de multiplier les informations visuelles

22  Déterminer quelles sont les informations visuelles importantes, nécessaires, puis les mettre en valeur.  Utiliser un code couleur pour chaque matière ( sur cahier, emploi du temps, ordinateur…)

23

24 Utiliser un vocabulaire simple mais précis.

25  Proposer une séance hebdomadaire du rangement du bureau sur ordinateur  Imprimer en fin de journée ou en fin de semaine tous les documents et aider l’enfant à les ranger dans les différents cahiers ou dans le trieur.

26  Eviter de multiplier les types d’écriture  Utiliser les repères de couleur pour aider l’enfant à orienter son geste.  Utiliser des aides techniques pour faciliter une meilleur préhension de l’outil scripteur.

27  Utiliser l’ordinateur pour suppléer une écriture manuelle très couteuse  Mise en place du clavier caché

28  Utilisation de logiciels (Dragon, Paper port, logiciel de prédiction de mots ou de correcteur orthographique)  Utilisation d’un clavier virtuel  Utilisation de souris adapté

29  Utilisation de livre numérique ou de manuel scolaire en version numérisé.  Utilisation de logiciel avec synthèse vocale pour lire un énoncé, un texte sur internet ou retranscrire oralement ce qui a été tapé.  Utilisation d’une règle de lecture

30 Utilisation de logiciels (trousse géotracé, Géogebra…)

31

32  Dyslexie: La dyslexie est une difficulté durable d'apprentissage de la lecture et d'acquisition de son automatisme, chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles sensoriels et de troubles psychologiques préexistants.

33  Dysorthographies: La dysorthographie est un trouble d’apprentissage caractérisé par un défaut d'assimilation important et durable des règles orthographiques.  Dyscalculie: Elle correspond à un trouble sévère dans les apprentissages numériques, sans atteinte organique, sans troubles envahissants du développement et sans déficience mentale. Des élèves peuvent toutefois rencontrer des difficultés en mathématiques sans présenter de dyscalculie, c'est pourquoi il est important de différencier les difficultés transitoires de l'apprentissage de troubles plus durables.

34  Dysgraphie: La dysgraphie est un trouble qui affecte l'écriture et son tracé. L'écriture manuelle est soit trop lente, soit illisible, soit fatigante, demandant dans tous les cas un effort cognitif majeur. Le plus souvent la dysgraphie est isolée, sans déficit ni neurologique ni intellectuel, en l'absence de troubles psychologiques, chez un enfant évoluant dans un milieu socio-culturel normalement stimulant et suivant une scolarisation ordinaire.

35 Fin


Télécharger ppt "Service de soins APF de Metz KEIM Stéphanie, Ergothérapeute SCHWAB Christine, Ergothérapeute."

Présentations similaires


Annonces Google