La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sécurisation de lutilisation des Benzodiazépines Sylvie Bonin-Guillaume (Marseille) Elisabeth André Fouët (Lyon) Hygiène, Risques et qualités chez la personne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sécurisation de lutilisation des Benzodiazépines Sylvie Bonin-Guillaume (Marseille) Elisabeth André Fouët (Lyon) Hygiène, Risques et qualités chez la personne."— Transcription de la présentation:

1 Sécurisation de lutilisation des Benzodiazépines Sylvie Bonin-Guillaume (Marseille) Elisabeth André Fouët (Lyon) Hygiène, Risques et qualités chez la personne âgée Nîmes, 14 Septembre 2010

2 Pharmaco-épidémiologie des psychotropes

3 Pharmacoépidémiologie des psychotropes France : premier rang de la consommation de psychotropes en Europe (données ESEMed ) Constat observé depuis de nombreuses années (Zarifian 1996)

4 Consommation traitement psychotropes après 50 ans Simiand-Erdociain et al. Drug consumption in a very elderly community-dwelling population. European Journal of Clinical Pharmacology 2001,

5 Consommation des psychotropes à partir des remboursements des caisses assurance maladie

6 Instaurer un traitement par BZD

7 Les Benzodiazépines : aspects pharmacodynamiques Action anxiolytique Action sédative Action anticonvulsivante Action amnésiante Action myorelaxante

8 Les Benzodiazépines : aspects pharmacodynamiques Indications variables selon les molécules –Anxiété –Insomnie –Epilepsie –Contractures musculaires –Pré-médication en anesthésie Durée maximale de traitement variable selon lindication –Basée sur un phénomène de tolérance qui est très rapide selon les effets (effet hypnotique atténué en qq jours et amendé en qq semaines) –Basée sur un risque deffet indésirable (3 mois de traitement est un FDR de la pharmacodépendance)

9 La sédation fonction de la dose, des caractéristiques pharmacologiques de la molécule et de la susceptibilité du sujet (âge) somnolence diurne, asthénie, impression de faiblesse, sensation vertigineuse Dans de rares cas, on peut noter une dysarthrie, une ataxie, des difficultés à la marche Troubles cognitifs En particulier ralentissement idéomoteur, troubles de lattention, troubles mémoire non verbale Effets paradoxaux, troubles du comportement : Desinhibition avec impulsivité, Comportement agressif Les Benzodiazépines : Effets Indésirables

10 Règles de bon usage des anxiolytiques et des hypnotiques 1- Son indication -Démarche diagnostique et étiologique

11 Modalités darrêt des BZD et médicaments apparentés chez le patient âgé, HAS, Octobre 2007

12 2- Instauration du traitement –Débuter le traitement par une dose minimale +++ –Prise au coucher pour les hypnotiques –Associé à traitement non médicamenteux –Choix du produits (1/2 vie courte, sans métabolite actif) 3- Informations sur la durée du traitement - max 4 semaines (hypno), 12 sem (anxio) 4- Information sur les modalités darrêt+++ 5-Surveillance du traitement –Effets sur la symptomatologie anxieuse –Effets indésirables –Vérifier les modalités de prises +++ –Ré-évaluation de la posologie, de la poursuite du traitement Règles de bon usage des anxiolytiques et des hypnotiques

13 Consommation médicamenteuse du sujet âgé Polymédication : 4,6 produits/j après 85 ans Consommation (971 euro/mois) –produits cardiovasculaires51% –antalgiques20% –appareil digestif 17% –psychotropes16% Iatrogénie : –sur et sous consommation, ou consommation inappropriée –10% des hospitalisations après 70 ans Rapport DGS, ,

14 Modifications pharmacocinétiques chez le sujet âgé PhasesModificationsConséquences Absorption sécrétion gastrique vidange gastrique motilité intestinale flux sanguin rate Précaution /Ph Pas de modification Distribution masse maigre volume total eau masse grasse albumine plasmatique Modification de la répartition des médicaments et fraction libre action médicaments Métabolisation débit sanguin hépatique volume hépatique métabolisme hépatique clairances hépatiques biodisponobilité (1 er passage) Elimination filtration glomérulaire flux sanguin rénal sécrétion tubulaire clairance délimination Conséquence : biodisponibilité + élimination toxicité

15 Modifications corporelles et âge Lipschitz DA, Texbook of Geriatric Medecine

16 Modalités darrêt des BZD et médicaments apparentés chez le patient âgé HAS Novembre 2007

17 DSMIV: Troubles liés à la dépendance à une substance

18 Applicabilité des critères DSMIV au sujet âgé Poursuite du comportement malgré les conséquences négatives présente Perte de contrôle et nécessité daugmenter les doses absente Recherche compulsive de satisfaction immédiate absente Réduction des activités professionnelles sociales et familiales inadaptée Jaulin P, NPG, 2008

19 Risques à la consommation et bénéfices de larrêt des BZD Risque de chute: surtout au cours de la 1ère semaine de traitement Risque de fracture augmenté : (OR = 1,34, IC95 % 1,24 – 1,45) mais pas dimpact de larrêt sur la survenue de fracture Amélioration des performances cognitives 24 et 52 semaines après larrêt de BZD Conduite automobile: résultats contradictoires

20 Modalités darrêt des BZD et médicaments apparentés chez le patient âgé, HAS, Octobre 2007

21

22 Précautions particulières chez le sujet âgé les patients âgés qui ont eu des échecs aux tentatives darrêt antérieures, les malades déments, les patients âgés alcoolodépendants, les patients âgés ayant une dépression caractérisée, les patients âgés ayant une insomnie chronique, les patients âgés ayant des troubles anxieux caractérisés (trouble panique, TOC, troubles anxieux généralisés). Il nest pas souhaitable de réaliser un arrêt des BZD chez des patients en fin de vie.

23 Population cible Patients de plus de 65 ans consommant de façon quotidienne et chroniques une BZD Les patients âgés répondent rarement aux critères de dépendance du DSMIV Il nexiste pas de profil type de consommateur de BZD chez les sujets âgés Toute instauration et renouvellement de prescription doit être loccasion de sinterroger sur une possibilité darrêt

24 Stratégies darrêt Arrêt progressif sur 4 à 10 semaines Traiter les pathologies associées (exemple dépression) avant denvisager un arrêt Pas dutilité à remplacer ou adjoindre un autre psychotropes Bonne tolérance clinique


Télécharger ppt "Sécurisation de lutilisation des Benzodiazépines Sylvie Bonin-Guillaume (Marseille) Elisabeth André Fouët (Lyon) Hygiène, Risques et qualités chez la personne."

Présentations similaires


Annonces Google